THEOLOGIE CATHOLIQUE.16 fiches gratuites à télécharger. l'essentiel de la THEOLOGIE DOGMATIQUE



   T h é o l o g i e
                    S a c r a m e n t e l l e


     Thèse 13 – L’Ordre et le mariage  

                                                                                                    télécharger Fiche gratuite (pdf)

     


        L’Alliance Ancienne puis Nouvelle montre que Dieu choisit pour étendre cette Alliance à son peuple puis à l’humanité toute entière de passer par des hommes (patriarches, prophètes, prêtres, anciens, puis disciples, apôtres autours de Jésus, puis presbytres, épiscopes, diacres dans l’Eglise primitive). Ces pasteurs sont désignés (élus) en vue d’une mission, en vue du peuple, du troupeau. La hiérarchie évêques – prêtres – diacres se met clairement en place à partir du II° siècle, cependant dès l’époque apostolique, l’Eucharistie est présidée.

     Dans le sacrement de l’Ordre, à travers l’imposition des mains et l’invocation de l’Esprit Saint, les évêques et prêtres sont ordonnés au sacerdoce hiérarchique, et les diacres aux ministères sacrés, afin que, pour servir le sacerdoce commun, ils soient configurés au Christ, Chef de l’Eglise. Ils exercent alors un triple office - prophétique, cultuel et pastoral – liés à leurs 3 fonctions d’enseignement, de sanctification et de gouvernement (ordo).

      Vatican II rappelle le sacerdoce baptismal de tout chrétien, substantiellement différent du sacerdoce ministériel. Ce dernier, ordonné au sacerdoce baptismal, réalise (caractère) une configuration particulière et plus intérieure au Christ Roi, Prophète et Prêtre.


      Le Mystère de l’Alliance entre Dieu et l’humanité se manifeste de façon plus commune mais non moins profonde par le sacrement du Mariage, Alliance entre l’homme et la femme qui rend visible, manifeste, et repose sur cette Alliance entre Dieu et l’humanité. Tel est le « Grand Mystère » (Eph. 5) qui unifie tout amour en le fondant en Dieu, qui est Amour. Le Verbe fait chair, le Christ est uni selon le même rapport à l’Eglise, Nouvel Adam faisant avec elle « une seule chair » (Gn 3) : il est son Chef, mais en se sacrifiant pour elle. Le mariage dès lors ne saurait être dissoluble, on le comprend (Mt 19), pas plus que Dieu ne pourrait renier son Alliance. Indissolubilité et fidélité découlent du caractère sacramentel du mariage. L’amour qui unit les époux est porté en cela par la Personne de l’Esprit Saint, Esprit d’Amour qui habite en eux de par leur Baptême.

     Comme pour l’Ordre, l’élection du mariage - Visibilité de l’Alliance divine - est en vue d’une mission : la fécondité de la famille. Fécondité humaine (procréation), mais aussi spirituelle, ecclésiale, universelle.